Brin de soi vagabonde?

Créer, rencontrer, partager, découvrir…

Je lance un projet de financement participatif sur Ulule accompagnée par la Boutique de Gestion des Entreprises BGE Anjou, pour pouvoir développer une partie de mes projets professionnels. Je vous invite à les découvrir et à les soutenir jusqu'au 1er mars 2017 :

  • Pour mon travail en céramique, j’ai besoin d’un four…
Un ami plasticien/céramiste Breton cuit ses bols dans son poêle turbo à bois depuis plusieurs années. Si, si, le même poêle qu’il allume pour chauffer sa maison ! Lorsque les cuissons sont réussies, la température monte jusqu’à 1100-1200°. Le polissage et la fumée aident à fermer l’argile et apportent des effets de texture. Dans ma recherche de simplicité et ma démarche écologique, mon projet à long terme est d’expérimenter la cuisson bois. Pour cela, j’ai récupéré l’ancien poêle d’atelier de mon grand-père que je souhaite faire modifier pour réaliser un poêle turbo particulièrement efficace. A 10km de chez moi, un ingénieux artisan Benjamin Helfft réalise des poêles type « turbo » depuis une dizaine d’années. Nous avons réfléchi à un système plus adapté pour réaliser des cuissons homogènes. Coût : 500€
  • Et ma chariotte...
Vous aviez sans doute suivi mon projet de vendre ma chariotte hippomobile. Au bout d'un an, je n'ai pas réussi à la vendre et ma principale détermination à la vendre était de financer l'achat de ma grande yourte. Or, cet été, j'ai vendu ma sculpture monumentale "Chysallide", ce qui m'a permis de continuer à rembourser une partie de la yourte à mon père. Dans les mêmes temps, des amis m'ont dit que ma chariotte était tractable derrière ma voiture puisqu'elle pèse moins de 500kg. Comme me titillait l'envie de reprendre des prestations avec ma mini-yourte sur les festivals, mais qu'elle ne rentre pas dans ma voiture, j'ai décidé d'utiliser ma chariotte comme remorque et même imaginé de nouvelles prestations avec la mini-yourte et la chariotte!
  • Le projet de la chariotte feutrée est de voyager sur des festivals (nature, fête de la laine…) en proposant une scénographie sensorielle et pédagogique autour des fibres textiles naturelles. Petits et grands seront invités à découvrir les fibres à travers des poches à matières, des échantillons de fils, de tissus, des livres (contes, documentaires pédagogiques, artistiques, techniques autour du textile, des cabanes/habitats légers, de la nature…), échanger autour de la vie en roulotte et en yourte (j’ai aujourd’hui 3 ans d’expérience de vie en roulotte dont 2 mois de voyage avec des chevaux et 1 an d’expérience de vie en yourte). Le but est de rencontrer, partager, échanger, créer des liens, faire rêver…
La chariotte, c'est aussi un espace pour exposer mes céramiques et d'autres créations. Et peut-être accueillir d'autres projets en fonction des rencontres... Sur du long terme, j'aspire à mener ces projets en duo.  
  • Concrètement
Ma chariotte avait été construite aux dimensions pour stocker la mini-yourte dans un grand coffre sous le plancher, soit 2,30m x 1,50m env. Elle pèse env 350kg à vide, elle rentre donc dans la catégorie des remorques dont le PTAC est inférieur à 500kg, et n’a pas besoin d’être homologuée pour être tractée derrière ma voiture. Ouf! Suite à un rendez-vous à la DRIRE en juillet dernier, j’ai réalisé les modifications pour mettre la chariotte aux normes pour être tractée par une voiture (feux et dispositifs réfléchissants, plaques d'immatriculation et constructeur). Mais il reste beaucoup à faire pour pouvoir rouler à 90km/h… chariotte-derriere-voiture-2016 Or, de nombreuses modifications ont besoin d’être réalisées pour pouvoir tracter la chariotte derrière ma voiture…
  • Refaire le feutre en Bretagne chez Nicolas Poupinel (constructeur de yourte, expert lainier, tondeur… qui a élaboré un feutre imperméable, le seul en France !) : le feutre actuel a 4 ans et est en fin de vie. Coût : env. 500€ (j’ai cousu une toile pour protéger le feutre l’hiver et ainsi augmenter sa durée de vie)
  • Fermer l’avant et l’arrière en bois (actuellement en feutre), red cedar ou cyprès (pour sa légèreté, son imputrescibilité (?) et son action contre les mites qui mangent la laine…) à la scierie des Cèdres à 15km de chez Nicolas Poupinel. Fabriquer 2 portes vitrées en plexis (récup et moins lourd que verre). Coût : env. 200€
  • Changer les pneus et acheter une roue de secours. Coût : env. 150€
  • Achat d’outils, de visserie... Coût : env. 200€
Je vais réaliser la plupart des transformations moi-même avec l’aide de mon père et d’amis. Pour la construction bois, j’ai accès à l’ancien atelier de mon grand-père qui était charron (constructeur de charrettes). Les coups de main sont bienvenus, c’est une autre manière de soutenir mon projet, notamment pour fabriquer les portes. chariotte-feutree-redimensionnee

Comments are Disabled